Archive pour le 3 mai, 2009

Conseil de la Fédération

Le Conseil de la Fédération est la législature de la Fédération des Planètes Unies. Les places au Conseil sont tenues par des représentants de divers membres de la Fédération. En 2286, le Conseil a été convoqué à San Francisco. (TOS: « Amok Time« ; DS9: « Rapture« ; VOY: « In the Flesh« ; Star Trek IV: The Voyage Home)

Plus tard en 2372, le Chancelier Klingon Gowron a envoyé un message au Conseil, leur indiquant que l’Empire Klingon ne cèderait pas ses planètes cardassiennes capturées. Il leur a aussi dit de retirer les forces de la Fédération du secteur Archanis et Archanis IV. (DS9: « Broken Link« )

En 2374, Le Conseil a envoyé un message au Grand Nagus Zek, pour que l’Enseigne Nog soit délivré. Jake Sisko a cru que cela pourrait avoir été une offre pour une alliance entre l’Alliance Ferengie et la Fédération. (DS9: « Valiant« )

Dans une simulation du Dominion, on fit croîre à Benjamin Sisko que les Fondateurs rencontrait le Conseil et qu’ils pensaient que leur faire confiance en valait le risque. (DS9: « The Search, Part II« )

Dans le programme holographique de la Section 31, Le Conseil a donné à Luther Sloan l’autorité pour examiner une infraction de la sécurité sur Deep Space 9. (DS9: « Inquisition« )

Membres du Conseil

On considère l’adhésion dans le Conseil comme un honneur incroyable. Jusqu’en 2266, T’Pau de Vulcain a été la seule personne à avoir refusé une place au Conseil. (TOS: « Amok Time« )

L’élection des membres du conseil de la Fédération était l’une des tâches que Bajor devrait achever si elle voulait rejoindre la Fédération. (DS9: « Rapture« )

Jonathan Archer a servi au Conseil de la Fédération, comme représentant de la Terre Unie, entre 2175 et 2183 avant d’être élu Président de la Fédération des Planètes Unies en 2184. (ENT: « In a Mirror, Darkly, Part II« )

Dans les années 2360, Jaresh-Inyo a représenté son monde au Conseil de la Fédération avant qu’il n’ait été élu président. (DS9: « Homefront« )

Décisions du Conseil

En 2286, le Conseil de la Fédération s’est réuni pour considérer les violations d’ordres de l’Amiral James T. Kirk ainsi que du vol et de la destruction de l’USS Enterprise. Le Conseil a abandonné toutes les charges sauf une et a rétrogradé Kirk au rang de Capitaine. (Star Trek IV: The Voyage Home)

En 2366, le Conseil a été appelé en session d’urgence quand un déserteur Romulien a fourni des informations sur l’invasion possible d’une flotte romulienne armée près de Nelvana III. Il a décidé que l’USS Enterprise-D, le vaisseau de Starfleet sur le site, devrait assumer que quoi que ce soit que l’amiral Alidar Jarok ait dit, soit un mensonge. (TNG: « The Defector« )

En 2370, le Conseil a imposé une limite à la vitesse de distortion 5 à tous les navires de la Fédération et des navires dans le territoire de l’UFP, sauf dans des circonstances sinistres. Cette loi fut retirée quand les améliorations de la vitesse de distortion furent achevées. (TNG: « Force of Nature« ; VOY: « Caretaker« ; Star Trek: First Contact)

Peu après, le Conseil a commencé le débat sur la ratification du Traité Fédération-Cardassien. Il a rejeté une demande par un représentant Amérindien pour renégocier le statut de Dorvan V et ordonné l’évacuation de tous les citoyens de la Fédération de la planète. (TNG: « Journey’s End« )

En 2372, le Conseil de la Fédération a condamné l’invasion klingonne de l’Union Cardassienne et a consenti à fournir douze synthétiseurs industriels pour aider reconstruire la base industrielle Cardassienne dévastée. (DS9: « The Way of the Warrior« , « For the Cause« )

En 2375, l’amiral Dougherty de Starfleet a revendiqué que le Conseil de la Fédération avait été responsable de la décision de transférer de force les Ba’kus hors de leur monde en coopération avec les Son’as. (Star Trek: Insurrection).

Plus tard cette année là, le Conseil de la Fédération a été responsable de la décision de ne pas donner aux Fondateurs le remède pour le virus morphogénique, car ils ont estimé qu’il donnerait au Dominion l’avantage dans la Guerre du Dominion. (DS9: « The Dogs of War« )

Dans une année 2390 alternative, le Conseil de la Fédération a offert de lever les accusations de conspiration contre Chakotay et Harry Kim s’ils ont rendu un émetteur temporel Borg et ont démissionné quand ces deux ont essayé de renvoyer un message vers 2375. (VOY: « Timeless« )

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Président de la Fédération des Planètes Unies

23332.bmp

Le Président de la Fédération des Planètes Unies est le chef du gouvernement, le chef de l’Etat et le commandant en chef des armées de la Fédération des Planètes Unies. Il préside le Conseil de la Fédération.

Son bureau est situé à Paris sur Terre.

Thomas Vanderbilt (années 2160s)

En 2161, l’ambassadeur terrien Thomas Vanderbilt devient le premier Président de la Fédération. L’ambassadeur andorien Sarahd est nommé Vice-Président. (Album de la famille Picard)

La présidence de Thomas Vanderbilt et de Sarahd est mentionnée dans l’album de la famille Picard issu de Star Trek: Generations, mais n’a jamais été corroborré par des faits canons.

Président de la Fédération des Planètes Unies dans Articles 180px-Jonathan_Archer_2161

magnify-clip dans Articles

Jonathan Archer en 2161

Jonathan Archer (2184-2192)

De 2184 à 2192, Jonathan Archer assume les fonctions de Président de la Fédération (ENT: « In a Mirror, Darkly, Part II »)

La présidence de Jonathan Archer est précisée sur son dossier personnel aperçu sur un écran de visualisation de l’USS Defiant (NCC-1764) dans l’univers-miroir.


Président humain (années 2280s)

magnify-clip

Le Président humain en 2286

En 2286, le Président (interprèté par Robert Ellenstein) préside les délibérations du Conseil concernant les actions de l’amiral James T. Kirk, qui a volé l’USS Enterprise (NCC-1701) pour aller sur la planète interdite Genesis et qui a causé un incident interstellaire avec les Klingons. Finalement, le Conseil décida d’imputer à Kirk, 9 violations des règlements de Starfleet.

Lorsque une sonde cétacée approcha la Terre, transmettant un message dévastateur dans l’atmosphère, le Président décida d’envoyer un signal de détresse planétaire pour avertir les vaisseaux de rester à l’écart de la Terre.

A la suite de cet incident (dans lequel Kirk et son équipage a sauvé la planète), le Président et le Conseil choisirent d’effacer toutes les charges qui pèsent contre lui, à l’exception d’une seule (désobéissance à un autre direct) en remerciement pour le service accompli pour la Terre et la Fédération. James T. Kirk fut alors rétrogradé et obtint le commandement d’un nouveau vaisseau… l’USS Enterprise (NCC-1701-A). (Star Trek IV: The Voyage Home)

Dans le roman (non-canon) « Articles of the Federation » de Keith R.A. DeCandido, il se nomme Hiram Roth.


Président Efrosien (années 2290s)

magnify-clip

Le Président Efrosien en 2293

En 2293, le Président (interprété par Kurtwood Smith) est un Efrosien. Il a ouvert les négociations de paix avec le Chancelier Gorkon de l’Empire Klingon, à la suite de la destruction de la lune klingonne Praxis. Le Président était censé le rencontrer sur Terre pour une conférence de paix, mais Gorkon fut assassiné en route par un groupe de rebelles de Starfleet. Le capitaine James T. Kirk et le Dr Leonard McCoy de l’USS Enterprise (NCC-1701-A) furent arrêtés par les Klingons en vertu des lois interstellaires et accusés de l’assassinat ; l’ambassadeur Klingon argumentera les actions de son gouvernement et plaidera pour que les 2 officiers subissent un jugement, ce que le Président accepta.

Le Colonel West de Starfleet proposa alors une offensive militaire (nom de code Operation Retrieve) dans le but de sauver les « otages » Kirk et McCoy. Bien que West soit confiant envers le succès de l’opération, le Président rejeta son plan car il pourrait conduire à la guerre totale.

A la conférence de Khitomer, le Président fut la cible d’un assassinat par des conspirateurs de Starfleet et des Klingons, mais la tentative fut avortée par l’intervention de l’équipage de l’USS Enterprise et de l’USS Excelsior. Le Colonel West, le tireur, mourut et les autres conspirateurs impliqués furent arrêtés. (Star Trek VI: The Undiscovered Country)

Jaresh-Inyo (années 2370s)

180px-Jaresh-Inyo_2372

magnify-clip

Jaresh-Inyo en 2372

En 2372, le poste fut tenu par le Grazerite Jaresh-Inyo (interprété par Herschel Sparber). Son mandat fut marqué par un grand nombre de troubles incluant l’avènement du Maquis, la dissolution des Accords de Khitomer provoquant une guerre avec les Klingons en 2372, des tensions avec le Dominion.
En 2372, on découvre que des agents du Dominion ont déclenché une bombe lors d’une conférence entre la Fédération et l’Empire Stellaire Romulien à Anvers. Craignant une infiltration du gouvernement de la Fédération par les Korrigans, l’amiral Leyton (chef des Opérations de Starfleet) et le capitaine Benjamin Sisko argumentèrent pour augmenter la sécurité de la Terre.
Lorsque la grille de défense planétaire fut désactivé, Inyo déclara la loi martiale sur la planète. Plus tard, on découvrira que la grille a été désactivée par les propres agents de Leyton et que celui-ci tente de faire un coup d’état militaire contre le gouvernement civil de la Fédération. Mais il fut découvert par Sisko. Après ce scandale, la carrière politique de Jaresh-Inyo s’arrêta. (DS9: « Homefront » & « Paradise Lost »)

En 2375, Julian Bashir découvre, en questionnant Luther Sloan, que la Section 31 avait placé un agent dans le cabinet de Jaresh-Inyo lorsqu’il était en poste. (DS9: « Extreme Measures »)

Le nom de l’espèce Grazerite est issue des scripts de « Homefront » et « Paradise Lost. »
Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Fédération des Planètes Unies

ufpemblem8.jpg

La Fédération des Planètes Unies (United Federation of Planets en anglais) est une alliance interstellaire, fondée en 2161. D’abord conçue comme une alliance défensive, elle a rapidement évolué pour devenir un gouvernement interstellaire incontournable au sein des Quadrants Alpha et Beta.

Les membres fondateurs sont entre autres, la Terre, Vulcain, Andoria et Tellar. Au 24ème siècle, elle compte plus de 150 membres et s’étend sur 8000 années-lumières.

Fondation (2161)

Fédération des Planètes Unies dans Articles 180px-Fondation_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration_2161

magnify-clip dans Articles

Cérémonie de fondation de la Fédération

La Fédération des Planètes Unies a été fondée en 2161 (TNG: « The Outcast« ), à San Francisco sur Terre (ENT: « Zero Hour« ), peu de temps après la fin des Guerres Romuliennes. Les membres fondateurs de la nouvelle alliance furent la Terre, Vulcain, Andor, Tellar et la colonie humaine du système Alpha Centauri récemment indépendante. (Album de la famille Picard) Au même moment, une nouvelle agence de défense et d’exploration appelée Starfleet est créée, composée de militaires de chaque monde membre, mais principalement de l’organisation terrienne du même nom.



22ème siècleEn 2161, le Terrien Thomas Vanderbilt devient le premier Président de la Fédération. L’Andorien Sarahd est nommé Vice-président. (Album de la famille Picard)

La présidence de Thomas Vanderbilt et de Sarahd mentionnée dans l’album de la famille Picard n’a jamais été corroborrée par des faits canons.

De 2184 à 2192, Jonathan Archer assume les fonctions de Président de la Fédération (ENT: « In a Mirror, Darkly, Part II« )

La présidence de Jonathan Archer est précisée sur son dossier personnel aperçu sur un écran de visualisation de l’USS Defiant (NCC-1764) dans l’univers-miroir.

Au 22ème siècle, une nouvelle forme d’économie prend forme dans la Fédération, rendant les systèmes monétaires traditionnels obsolètes. (VOY: « Dark Frontier« )



23ème siècleAu milieu du 23ème siècle, un conflit éclata avec les Axanars. Le capitaine Garth d’Izar de Starfleet remporta une victoire décisive lors de la fameuse bataille d’Axanar, désormais étudiée à l’Académie de Starfleet. Par la suite, James T. Kirk participa à la mission de paix d’Axanar, dans laquelle il s’est brillament distingé. (TOS: « Court Martial« , « Whom Gods Destroy« )

Dans les années 2280, un Président humain assume les fonctions de Président de la Fédération lors de l’incident de la sonde cétacée. (Star Trek IV: The Voyage Home) Un Efrosien lui succèdera dans les années 2290. (Star Trek VI: The Undiscovered Country)

Conflits avec l’Empire Klingon

Vers 2223, les relations se dégradent entre la Fédération et l’Empire Klingon. Une guerre froide s’installe entre les 2 adversaires pendant plus de 70 ans, marquée notamment par des disputes territoriales : Donatu V, Planète de Sherman, secteur d’Archanis, Organia… (Star Trek VI: The Undiscovered Country)

En 2267, la guerre est déclarée entre les 2 puissances. Mais, elle sera rapidement stoppée par l’intervention des Organiens qui forcent les 2 parties à arrêter les hostilités. Le Traité de Paix d’Organia est signé, il impose l’établissement d’une zone neutre et l’établissement d’une procédure d’attribution territoriale. (TOS: « Errand of Mercy« , « The Trouble with Tribbles« )

En 2267, la Fédération, l’Empire Klingon et l’Empire Stellaire Romulien tentent d’opérer un rapprochement en fondant une colonie commune aux 3 puissances sur la planète Nimbus III rebaptisée « Planète de la Paix Galactique ». Le projet se révèlera rapidement être un échec. (Star Trek V: The Final Frontier)

Malgré le Traité de Paix d’Organia, la fin des années 2260 est marquée par une série de conflits : Capella IV, Neural, Elas… dans lesquels les Klingons tentront de gagner des avantages stratégiques et de sécuriser leurs droits miniers. (TOS: « Friday’s Child« , « A Private Little War« , « Elaan of Troyius« )

Les tensions reprennent dans les années 2280 avec la révélation du projet secret Genesis, un programme de terraformation planétaire. Les Klingons accusent la Fédération de duplicité en considérant Genesis comme une arme de destruction. (Star Trek III: The Search for Spock)
Lorsque l’équipage de l’
USS Enterprise (NCC-1701), commandé par James T. Kirk, réussit à capturer l’Oiseau-de-Proie du commander klingon Kruge, l’ambassadeur Klingon proclama une vendetta contre Kirk, prétextant qu’il n’y aurait pas de paix aussi longtemps que Kirk vivra. (Star Trek IV: The Voyage Home)

Malgré quelques négociations depuis l’imposition du traité de Paix Organien (notamment les négotiations à la colonie Korvat en 2289), aucun progrès majeur n’a abouti à des relations solides entre les 2 puissances. (DS9: « Blood Oath« )

La situation changea brusquement après la destruction de la lune klingonne Praxis en 2293. Le désastre causa des problèmes majeurs au niveau économique, militaire et écologique pour l’Empire. Le Chancelier Gorkon du Haut Conseil Klingon choisit alors l’alternative controversée de proposer une paix complète à la Fédération, avec l’établissement d’un processus de démantellement des installations militaires situées le long de la zone neutre.

180px-Conf%C3%A9rence_de_Khitomer_2293

magnify-clip

Conférence de Khitomer en 2293


 

Cependant, en route vers une conférence sur Terre, Gorkon fut assassiné par des conspirateurs de Starfleet en coopération avec leurs homologues klingons opposés au traité de paix.
Azetbur, la fille de Gorkon fut nommé Chancelier à la place de son père. Malgré d’énormes pressions de ses conseillers pour abandonner l’initiative de paix, elle choisit de poursuivre la vision de son père. La conférence de Khitomer aboutira finalement à la signature des Accords de Khitomer, traité qui sera la première étape d’une paix durable entre les 2 puissances. (Star Trek VI: The Undiscovered Country)

Conflits avec l’Empire Stellaire Romulien

180px-Zone_Neutre_Romulienne_2266

magnify-clip

Zone Neutre Romulienne en 2266

A la suite de la défaite des guerres Romuliennes (TOS: « Balance of Terror«  & TNG: « The Defector« ), une Zone Neutre est instaurée entre les 2 puissances. Les Romuliens entreront alors dans dans une phase d’isolation pendant plus d’un siècle.

Cependant en 2266, un Oiseau-de-Proie occulté pénètre dans la Zone Neutre pour tester les défenses de la Fédération, marquant ainsi leur retour sur la scène galacticopolitique. Il sera finalement intercepté puis détruit par l’USS Enterprise (NCC-1701). (TOS: « Balance of Terror« )

En 2267, la Fédération, l’Empire Klingon et l’Empire Stellaire Romulien tentent d’opérer un rapprochement en fondant une colonie commune aux 3 puissances sur la planète Nimbus III rebaptisée « Planète de la Paix Galactique ». Le projet se révèlera rapidement être un échec. (Star Trek V: The Final Frontier)

Dans les années 2260, d’après les rapports de Starfleet Intelligence, les Romuliens ont conclu une alliance avec l’Empire Klingon qui aboutira à un échange technologique, mais qui ne tardera pas à vaciller. En 2268, l’équipage de l’USS Enterprise (NCC-1701) réussira à dérober un dispositif d’occultation à bord d’un vaisseau Romulien. (TOS: « The Enterprise Incident« )

En 2293, les Romuliens prennent part aux négociations de paix entre la Fédération et l’Empire Klingon, agissant en sous-main pour les empêcher d’aboutir. (Star Trek VI: The Undiscovered Country)



24ème siècle

Au milieu du 24ème siècle, l’expansion de la Fédération va l’amener à entrer en conflits avec de nombreuses puissances mineures ou majeures : les Talariens (TNG: « Suddenly Human« ), les Sheliaks (TNG: « The Ensigns of Command« ), les Tzenkethis (DS9: « The Adversary« ), l’Union Cardassienne, les Tholiens (TNG: « The Icarus Factor« , « Peak Performance« ),… Ces conflits ont généralement prin fin par l’établissement de traités.

Au cours des décennies suivantes, la Fédération sera confronté à de nouvelles menaces avec la rencontre des Borgs et du Dominion, ainsi que le réveil des Romuliens et les tensions grandissantes avec l’Empire Klingon.

Conflits avec l’Union Cardassienne

Dans les années 2340s, la Fédération entre en conflit avec l’Union Cardassienne, entraînant les 2 puissances dans plusieurs guerres jusque dans les années 2350s (massacre de Setlik III, déploiement de mines dans le secteur Beloti, attaque de l’USS Stargazer en mission pacifique, attaque d’un avant-poste de la Fédération, …). Des actes hostiles frontaliers se poursuivront dans la décennie suivante jusqu’à la signature d’une trêve en 2367. Mais la trêve ne parvint pas à résoudre les conflits territoriaux, causant une nouvelle offensive des Cardassiens dans l’espace de la Fédération, notamment sur le système de Minos Korva  en 2369. (TNG: « The Wounded », « Ethics », « Chain of Command, Part I – II » ; VOY: « Prey »)

En 2369, sous la pression de la Fédération et de la résistance bajorane, les Cardassiens se retirent de Bajor après 50 ans d’occupation, la planète est alors placée sous la protection de la Fédération. La découverte d’un vortex ne tardera pas à inciter les Cardassiens à reconsidérer leur position pour tenter de reprendre le contrôle du système bajoran. (DS9: « Emissary »)

En 2370, les 2 parties parviennent à établir un traité de paix redessinant les frontières et instaurant la création de la Zone Démilitarisée, zone-tampon où aucune partie n’est autorisée à déployer des armements ou établir de bases militaires. De nombreuses planètes de la Fédération furent l’objet d’échange entre les 2 puissances. Mais certains colons de la Fédération installés sur ces planètes s’opposent à ces dispositions et refusent de quitter leur monde, causant un durcissement de la part des Cardassiens.

Devant la pression croissante des Cardassiens et la « trahison » de la Fédération, les colons décident de se défendre eux-même et crééent le mouvement de résistance du « Maquis« . La Fédération refuse d’intervenir dans le conflit mais de nombreux membres de la Fédération et de Starfleet deviendront sympathisants ou rejoindront leur cause. (DS9: « The Maquis, Part I » – « II »; TNG: « Journey’s End » & « Preemptive Strike »)

La menace Borg

A la fin du 23ème siècle, la Fédération avait ouvert un dossier sur les Borgs, suite aux témoignages de réfugiés El-Auriens ayant fuit leur planète envahie par ces créatures cybernétiques. (Star Trek: Generations ; VOY: « Scorpion, Part I« )

Il est possible qu’un lien ait été établi avec les 2 machines non identifiées découvertes sur Terre en 2153. (Star Trek: First Contact, ENT: « Regeneration« )

Mais durant la première moitié du 24ème siècle, les Borgs ne furent encore qu’une rumeur. Dans les années 2350s, Magnus et Erin Hansen propose à Starfleet de mener une expédition en vue de prouver et d’étudier cette espèce. L’USS Raven (NAR-32450) est alors mis à leur disposition. Ceux-ci trouveront finalement les Borgs mais se feront assimiler, tout comme leur fille Annika, avant d’avoir pu avertir la Fédération (VOY: « The Raven« )

En 2364, les Borgs font une incursion le long de la Zone Neutre Romulienne, détruisant une série d’avant-postes de l’Empire Stellaire Romulien et de la Fédération dans les Secteurs 30 et 31. L’ennemi n’est pas encore identifié à cette époque. (TNG: « The Neutral Zone »)

En 2365, l’entité Q propulse l’USS Enterprise (NCC-1701-D) dans le système J-25, où il se retrouvera face à un Cube Borg. Le vaisseau subira de lourdes pertes avant d’être finalement sauvé par Q. Jean-Luc Picard informera alors Starfleet de la menace que représente cette race. (TNG: « Q Who? »)

180px-Locutus_de_Borg_2367

magnify-clip

Locutus de Borg en 2367

Fin 2366, la destruction de la colonie de New Providence et de l’USS Lalo marque le retour des Borgs. La situation devient critique lorsqu’ils parviennent à kidnapper et assimiler le capitaine Picard qui devient alors Locutus de Borg. Celui-ci, fort de ses connaissances tactiques de la Fédération, dirige un assaut contre la Terre. Starfleet dépêche une quarantaine de vaisseaux à Wolf 359, sous le commandement de l’amiral J.P. Hanson, pour le stopper. Devant la supériorité technologique borg, la bataille qui s’en suivra se soldera par la destruction d’une flotte de 39 vaisseaux de la Fédération et plus de 11000 morts. Arrivé à proximité de la Terre, l’équipage de l’Enterprise-D parvient à récupérer Picard/Locutus. A bord du vaisseau, Data parvient alors par l’intermédiaire du lien neurologique de Locutus à implanter l’ordre au Collectif de ‘dormir’, obligeant les drones à se régénérer. Le dysfonctionnement occasionné provoqua finalement l’autodestruction du Cube. (TNG: « The Best of Both Worlds, Part I- II », DS9: « Emissary »)

Après cette débacle, Starfleet se lance dans un programme de reconstruction et intensifia ses efforts en matière de technologies défensives et offensives. Les vaisseaux sont dorénavant davantage conçus pour le combat que pour l’exploration, à l’exemple de la nouvelle classe Defiant.

En 2368, lorsqu’un Borg isolé est découvert sur une planète, un plan fut conçu pour inocculer un virus au sein du Collectif, au moyen d’un programme invasif. Cependant, devant l’individualité grandissante de ce Borg, le capitaine Picard ne put se résoudre à le sacrifier, en raison des implications morales soulevées, choix qui sera contesté par la suite par le vice-amiral Alynna Nechayev. A la suite de cet incident, un groupe de renégats Borgs, menées par Lore conduira en 2369, une série d’attaques dans les territoires de la Fédération, notamment sur l’avant-poste d’Ohniaka III. La menace sera à nouveau enrayée par l’équipage de l’USS Enterprise-D. (TNG: « I, Borg », « Descent, Part I & II »)

180px-Bataille_Secteur_001

magnify-clip

Bataille du Secteur 001 en 2373

En 2373, après avoir détruit une colonie sur Ivor Prime, un Cube se dirige vers la Terre, une nouvelle fois menacée. Les forces amassées dans le Secteur Typhon, sous le commandement de l’amiral Hayes, échouèrent à stopper l’avancée du Cube vers la Terre. La bataille se déroula finalement dans le Secteur 001 où les forces de la Fédération réussirent à vaincre le Cube borg, grâce à la parfaite connaissance des Borgs de Jean-Luc Picard. Cependant avant que le Cube n’explose, les Borgs envoyèrent une Sphère génèrant un vortex temporel dans le but d’assimiler la Terre dans le passé en 2063. L’équipage de l’USS Enterprise-E parviendra toutefois à les en empêcher. (Star Trek: First Contact)

Dans le Quadrant Delta, l’équipage de l’USS Voyager fut à plusieurs reprises confrontés aux Borgs au cours de leur voyage de retour dans le Quadrant Alpha, amassant par la même, de nombreuses informations capitales à leur sujet. (VOY: « Unity », « Scorpion, Part I – II », « Hope and Fear », « Drone », « Dark Frontier », « Collective », « Child’s Play », « Unimatrix Zero, Part I – II », « Imperfection », « Shattered », « Q2″ & « Endgame »)

Relations avec les Klingons

Malgré la paix signée en 2293, les relations entre les 2 puissances restent tendues et vont même se détériorer au début du 24ème siècle. Mais en 2344, lors de la Bataille de Narendra III, le vaisseau USS Enterprise (NCC-1701-C) de la Fédération vient en aide à l’avant-poste klingon de Narendra III qui subit une attaque romulienne. Le sacrifice de l’équipage de l’Enterprise-C réaffirmera les Accords de Khitomer et conduira finalement à la signature du Traité d’Alliance quelques années plus tard. D’après les termes de ce nouveau traité, chaque camp pourra demander l’assistance de l’autre pour combattre un ennemi. (TNG: « Yesterday’s Enterprise », « Redemption, Part I-Redemption, Part II », DS9: « The Way of the Warrior »)

Dans une chronologie alternative, l’USS Enterprise-C disparaît dans une faille temporelle lorsqu’il se prépare à défendre l’avant-poste klingon d’une attaque romulienne. Les relations entre la Fédération et les Klingons finissent alors pas se déteriorer, conduisant à la guerre. (TNG: « Yesterday’s Enterprise »)

A la fin des années 2360s, les intrigues politiques au sein du Haut Conseil Klingon vont obliger la Fédération à s’impliquer dans la politique klingonne, notamment avec la nomination de Jean-Luc Picard comme arbitre de la succession à la mort du Chancelier K’mpec et avec la mise au jour des manoeuvres de la Maison de Duras avec les Romuliens lors de la guerre civile klingonne. (TNG: « Reunion », « Redemption, Part I-Redemption, Part II »)

L’Alliance entre les 2 puissances sera cependant mise à rude épreuve dans les années 2370s avec la volonté du Dominion de déstabiliser et diviser les grandes puissances des Quadrants Alpha et Beta. Fin 2371, le Général Martok, conseiller influent auprès du Chancelier Gowron, est capturé et remplacé par un Korrigan. Celui-ci parvient à convaincre Gowron que les troubles politiques de l’Union Cardassienne sont l’oeuvre du Dominion et l’incite à lancer une invasion de Cardassia. Le refus du Conseil de la Fédération de soutenir l’action klingonne conduira Gowron à considérer cet affront comme une trahison et à mettre fin aux Accords de Khitomer en 2372. Le refus du capitaine Benjamin Sisko de Deep Space 9 de livrer des membre du Conseil Detappa Cardassien se soldera par l’attaque de la station, mais Gowron cessera finalement son offensive devant les arguments de Sisko sur la division des forces du Quadrant. (DS9: « The Way of the Warrior »)

Les 2 puissances sont dorénavent au bord de la guerre. Mi-2372, Starfleet découvrira que les Klingons tentent d’isoler le système bajoran en posant des mines occultées, puis déjouera également un plan visant à empêcher la Fédération d’aider les populations cardassiennes. (DS9: « Sons of Mogh », « Rules of Engagement »)

Finalement, fin 2372, Gowron posa un ultimatum pour la « restitution » de certains territoires, notamment le secteur d’Archanis. Le refus du Conseil de l’UFP conduit l’Empire à lancer une invasion massive de la Fédération. La guerre qui s’en suivit fut brutale mais ne dura que quelques semaines. Gowron posa un cessez-le feu lorsque Starfleet mit à jour la véritable identité de Martok. Cependant quelques semaines plus tard, le cessez-le-feu fut rompu brièvement avec l’attaque klingonne d’Ajilon Prime. Les hostilités prirent définitivement fin lorsque le Dominion annexa l’Union Cardassienne, modifiant ainsi les positions de force. Gowron accepta alors de resigner les Accords de Khitomer devant la menace imminente d’invasion du Dominion. Une force klingonne sera dorénavent posté sur DS9. La Fédération et l’Empire Klingon combattront désormais côte-à-côte durant la Guerre du Dominion. (DS9: « Broken Link », « Apocalypse Rising », « …Nor the Battle to the Strong » & « By Inferno’s Light »)

Relations avec les Romuliens

En 2311, l’Empire Stellaire Romulien prend part à l’incident de Tomed, où des milliers de citoyens de la Fédération perdront la vie. Cet incident aboutira au Traité d’Algeron qui renforce la Zone Neutre Romulienne et interdit à la Fédération de développer les techniques d’occultation. Les Romuliens s’installent alors à nouveau dans une période d’isolation vis-à-vis de la Fédération durant les 5 décennies suivantes. (TNG: « The Neutral Zone », « The Pegasus »)

Dans les années 2340s, l’Empire Romulien entre en conflit avec l’Empire Klingon. Lors de l’attaque romulienne de Narendra III, l’assistance apportée par la Fédération aux Klingons conduira ironiquement les 2 ennemis des Romuliens à établir une paix durable. (TNG: « Yesterday’s Enterprise »)

En 2364, les attaques Borgs le long des territoires romuliens incitent les Romuliens à revenir sur le devant de la scène intergalactique. (TNG: « The Neutral Zone »)

Divers incidents marqueront les contacts suivants entre les 2 puissances :

  • la découverte d’un portail iconien dans la Zone Neutre en 2365 (TNG: « Contagion »)
  • le crash d’un vaisseau éclaireur romulien sur Galorndon Core en 2366 (TNG: « The Enemy »)
  • la défection de l’amiral romulien Alidar Jarok en 2366 (TNG: « The Defector »)
  • le rapatriement en 2367, d’une espionne romulienne infiltrée dans le corps diplomatique de la Fédération en qualité d’ambassadrice Vulcaine (TNG: « Data’s Day »)
  • la récupération d’informations techniques sur la classe Galaxy par le biais d’un informateur klingon en 2367 (TNG: « The Drumhead »)
  • l’enlèvement et le lavage de cerveau de Geordi La Forge en 2367, dans le but d’assassiner le gouverneur klingon Vagh (TNG: « The Mind’s Eye »)
  • la révélation de l’implication romulienne dans la guerre civile klingonne en 2367-68 (TNG: « Redemption, Part I & II »)
  • la tentative d’invasion de Vulcain en 2368 (TNG: « Unification, Part I & II »)
  • le développement par les Romuliens d’un générateur interphasique (TNG: « The Next Phase »)
  • la défection de 3 Sénateurs romuliens en 2369 (TNG: « Face of the Enemy »)
  • la découverte des origines communes des espèces humanoïdes de la Galaxie en 2369 (TNG: « The Chase »)
  • le sauvetage par l’USS Enterprise d’un Oiseau-de-Proie romulien désemparé du fait d’entités d’un autre continuum espace-temps (TNG: « Timescape »)
  • la découverte de l’USS Pegasus (NCC-53847) disposant d’un système d’occultation en violation du Traité d’Algeron (TNG: « The Pegasus »)
  • l’attaque de l’Observatoire d’Amargosa en 2371 (Star Trek: Generations)

En 2371, la menace du Dominion suscite l’inquiétude des Romuliens. C’est pourquoi, ils acordent une dérogation au Traité d’Algeron en mettant à disposition un système d’occultation à bord de l’USS Defiant (NX-74205) en échange d’informations sur ce puissant empire du Quadrant Gamma (DS9: « The Search, Parts I-II »). Quelques mois plus tard cependant, pour éviter définitivement toute menace du Dominion, les Romuliens tentent de détruire la station Deep Space 9 et de sceller le vortex bajoran (DS9: « Visionary »). La même année, Starfleet découvrira que le Tal Shiar romulien et l’Ordre Obsidien cardassien ont mis au point un plan visant à détruire la planète-mère des Fondateurs, mais il s’avèrera qu’il s’agit d’un piège du Dominion visant à affaiblir considérablement les forces des 2 empires. (DS9: « Improbable Cause » & « The Die is Cast »)

180px-Conf%C3%A9rence_Anvers

magnify-clip

Conférence d’Anvers en 2372

La paranoïa monte encore d’un cran dans les 2 empires avec l’attentat perpétré en 2372 par un Korrigan infiltré lors d’une conférence réunissant des dignitaires de la Fédération et de l’Empire Stellaire Romulien (DS9: « Homefront »). En 2373, l’Empire Stellaire Romulien choisira finalement de signer un pacte de non-aggression avec le Dominion pour demeurer neutre lors du conflit à venir. (DS9: « Call to Arms »)

En 2374, les Romuliens s’emparent du vaisseau prototype USS Prometheus, disposant des dernières inovations technologiques de Starfleet (mode d’attaque multi-vectorielle, bouclier régénérateur, armure ablative), mais Starfleet parviendra finalement à récupérer le vaisseau grâce au Docteur de l’USS Voyager. (VOY: « Message in a Bottle »)

Quelques mois plus tard, Benjamin Sisko et Garak mettent au point un stratagème visant à convaincre les Romuliens de rejoindre l’Alliance de la Fédération dans la Guerre du Dominion. Devant les « preuves » de la duplicité du Dominion, l’Empire Stellaire Romulien finira par lui déclarer la guerre et rejoindra l’Alliance (DS9: « In the Pale Moonlight »). L’arrivée de la flotte romulienne dans le conflit permettra dans un premier temps de renverser les rapports de force. En 2375, les Romuliens établissent une présence sur DS9. Des conflits internes à l’Alliance commenceront à se déclarer lorsque les Romuliens stockent secrètement des armes sur Derna, l’une des lunes de Bajor. L’insistance du colonel Kira Nerys et de l’amiral William Ross les poussera cependant à les enlever. (DS9: « Image in the Sand », « Shadows and Symbols »)

La même année, l’agence secrète ‘Section 31‘ de la Fédération infiltre un agent au sein du Tal Shiar afin de préparer l’après-guerre. (DS9: « Inter Arma Enim Silent Leges »)

Fin 2375, les flottes alliés parviennent à défaire le Dominion, mettant fin à la guerre. (DS9: « What You Leave Behind »)

En 2379, après l’assassinat du Sénat Romulien par les Remans et la prise de pouvoir de Shinzon nouveau Praetor, l’Empire planifie l’attaque de la Fédération grâce à leur nouvelle arme émettant des radiations thalarons. La menace est cependant neutralisée par l’équipage de l’USS Enterprise-E lors de la Bataille de Bassen Rift où Shinzon perdra la vie. Par la suite, des négociations de paix s’engagent entre les 2 puissances. (Star Trek: Nemesis)

La Guerre du Dominion

180px-Destruction_USS_Odyssey

magnify-clip

La destruction de l’USS Odyssey en 2370

En 2369, la Fédération découvre, dans le système bajoran, un vortex conduisant vers le Quadrant Gamma. Fin 2370, face aux incursions régulières dans leur territoire, le Dominion lance une offensive contre les colonies (New Bajor, …) et vaisseaux (USS Odyssey, …) originaires du Quadrant Alpha. (DS9: « The Jem’Hadar »)

Devant la menace, la Fédération assigne l’USS Defiant, équipé d’un dipositif d’occultation romulien, auprès de la station DS9 sous le commandement de Benjamin Sisko. Celui-ci est alors envoyé dans le Quadrant Gamma pour trouver les Fondateurs du Dominion et négocier la paix. Malheureusement, leur xénophobie et leur ambition de contrôle des « Solides » se révèleront rapidement. Les 2 puissances entrent alors dans une période de guerre froide. (DS9: « The Search, Part I & II »)

Par la suite, le Dominion mettra en oeuvre une stratégie visant à infiltrer les différentes puissances du Quadrant Alpha pour y insuffler la paranoïa et les fragiliser. Après s’être débarrassé du Tal Shiar romulien et de l’Ordre Obsidien cardassien, le Dominion tente, en 2371, de raviver les tensions entre la Fédération et les Tzenkethis. (DS9: « The Adversary »)

En 2372, sous l’influence d’un Korrigan infiltré, l’Empire Klingon rompt les Accords de Khitomer qui le liait à la Fédération, plongeant ainsi les 2 puissances dans un conflit. (DS9: « The Way of the Warrior »)

Après l’attentat perpétré par un Korrigan lors d’une conférence sur Terre, la paranoïa ne cessa de croître. L’amiral Leyton et ses partisans de Starfleet tentent alors de provoquer un coup d’Etat pour mettre en place un gouvernement militaire plus radical, mais sa tentative de prise de pouvoir se soldera cependant par un échec. (DS9: « Homefront » & « Paradise Lost »)

Vers la fin 2372, le Dominion rencontre des difficultés internes lorsque des rebelles Jem’Hadar prennent le contrôle d’une base iconienne sur Vandros IV et s’adresse alors au capitaine Sisko pour mettre fin à la menace. (DS9: « To the Death »)

En 2373, après avoir démasqué le Korrigan Martok, un cessez-le-feu est déclaré entre l’Empire Klingon et la Fédération, mais des tensions subsisteront entre les 2 puissances. Les hostilités prirent définitivement fin lorsque une imposante flotte du Dominion traverse le vortex et se dirige vers Cardassia, marquant ainsi la nouvelle alliance entre l’Union Cardassienne et le Dominion. Ce revirement inattendu des Cardassiens modifie inéxorablement l’équilibre des forces et devant la menace imminente d’invasion du Dominion, les Klingons acceptent de resigner les Accords de Khitomer et de combattre au côté de la Fédération. Quelques temps plus tard, le Dominion tente de porter un nouveau coup à ses ennemis en voulant faire exploser le soleil du système bajoran pour de détruire les forces klingonnes et de Starfleet amassées près de DS9, mais leur tentative échoue. (DS9: « Broken Link », « Apocalypse Rising », « …Nor the Battle to the Strong », « In Purgatory’s Shadow » & « By Inferno’s Light »)

Le soutien de l’Union Cardassienne et l’établissement de pactes de non-agression avec des puissances notables du Quadrant comme les Miradorns, les Romuliens, les Tholiens et les Bajorans, montrent sans ambiguité les intentions du Dominion, la guerre est imminente. Après plusieurs mois, la Fédération décide de miner le vortex pour empêcher de nouveaux afflux de troupes du Dominion dans le Quadrant, et se prépare à abandonner DS9. L’attaque de la station qui s’en suit, enclencha le début des hostilités. Alors que le Dominion se focalisait sur la récupération de la station, les forces klingonnes et de Starfleet prirent d’assaut les chantiers spatiaux de Torros III. Bien que le Dominion réussit à s’emparer de Deep Space 9, la destruction des chantiers spatiaux, le minage du vortex et la résistance secrète bajorane marquèrent un coup dur pour le Dominion. (DS9: « Rapture », « Call to Arms »)

180px-Operation_Retour_d%C3%A9part

magnify-clip

Opération Retour en 2374 : départ de la flotte d’attaque

Lors des mois suivants, les forces de la Fédération et de l’Empire Klingon ne cessent de reculer sur tous les fronts face aux Jem’Hadar. Lorsque des renseignements rapportent que le Dominion est sur le point de désamorcer le champ de mines, la reprise de DS9 devient une priorité. L’Opération Retour est mise sur pied dans l’urgence. Malgré le surnombre des vaisseaux du Dominion, l’intervention des Prophètes du Temple Céleste fit disparaître une flotte de 2800 vaisseaux de guerre Jem’Hadar dans le vortex. La débâcle du Dominion est complète lorsque sa ligne de défense se trouve percée et que la station est victime de sabotage. Le retrait est alors décidé. (DS9: « A Time to Stand », « Rocks and Shoals », « Sons and Daughters », « Behind the Lines », « Favor the Bold » & « Sacrifice of Angels »)

Dans les semaines qui suivirent la perte de DS9, la Fédération perd cependant encore du terrain avec l’attaque de mondes stratégiques de la Fédération comme Coridan et Betazed (DS9: « One Little Ship » & « In the Pale Moonlight »).

Devant cette situation critique, Sisko et Garak mettent au point un stratagème visant à convaincre les Romuliens de rejoindre l’Alliance de la Fédération dans la Guerre du Dominion. Devant les « preuves » de la duplicité du Dominion, l’Empire Stellaire Romulien finira par lui déclarer la guerre et rejoindra l’Alliance (DS9: « In the Pale Moonlight »). L’arrivée de la flotte romulienne dans le conflit permettra dans un premier temps de renverser les rapports de force, avec notamment la prise du système de Chin’toka fin 2374. (DS9: « Tears of the Prophets »)

180px-Raid_San_Francisco_2375

magnify-clip

Raid breen sur San Francisco en 2375

En 2375, la maladie dégénérative des Fondateurs (provoquée par la Section 31) et les défaites à répétion incitent les dirigeants du Dominion à forger une alliance avec les puissants et mystérieux Breens. Grâce à l’assistance Breen, le Dominion parvient à gagner la seconde bataille de Chin’toka et à mettre en oeuvre un raid surprise sur San Francisco. La technologie breen de drainage d’énergie était ainsi parvenue à décimer les flottes de Starfleet et des romuliens, seuls les vaisseaux klingons y étaient immunisés. Le moral des troupes de l’Alliance était alors au plus bas. (DS9: « Treachery, Faith, and the Great River », « Til Death Do Us Part », « Strange Bedfellows », « The Changing Face of Evil »)

Au sein du Dominion, la Confédération Breen prend toutefois de plus en plus de responsabilités et territoires aux Cardassiens, les incitant de plus en plus à se rebeller. Starfleet en profite pour soutenir cette résistance cardassienne. (DS9: « When It Rains… », « Tacking Into the Wind », « Extreme Measures »)

180px-R%C3%A9dition_du_Dominion

magnify-clip

Rédition du Dominion en 2375

L’Alliance parvient également à contrer la technologie Breen de drainage, retournant l’avantage stratégique de leur côté. Le Dominion choisit alors de se replier dans ses frontières. Starfleet et l’Empire Klingon choisissent donc d’attaquer avant que le Dominion ne puisse se renforcer davantage. Grâce au sabotage orchestré par les Cardassiens, la Bataille de Cardassia marquera finalement la victoire de l’Alliance. Le Dominion signe sa rédition, mettant fin à la guerre. Malgré la victoire de l’Alliance, les pertes furent importantes pour la Fédération et ses alliés. (DS9: « The Dogs of War » & « What You Leave Behind »)



Le futur

Au 26ème siècle, des races comme les Klingons, les Ithenites et les Xindis ont rejoint la Fédération.

Dans les années 2550s, les forces de la Fédération font échouer l’invasion des Constructeurs de Sphères et les forcent à retourner dans leur propre région transdimensionnelle, ce qui les poussera à tenter d’empêcher la formation de la Fédération dans le passé. (ENT: « Azati Prime« )

Cependant, du fait de la destruction du réseau de sphères par l’Enterprise (NX-01), il est possible que ces évènements n’aient jamais eu lieu.


180px-Carte_stellaire_F%C3%A9d%C3%A9ration

magnify-clip

Carte de la Fédération

Espace de la Fédération

Le territoire de la Fédération comprend plusieurs douzaines de secteurs au sein des Quadrants Alpha et Beta, couvrant ainsi près de 8000 années-lumières.

Organisation

Le gouvernement de la Fédération est organisé comme une république fédérale, où chaque planète ou colonie membre forme un district semi-autonome. L’autorité centrale de la Fédération est délégué à 3 branches : le Conseil de la Fédération (pouvoir législatif), le Président de la Fédération (pouvoir exécutif) et la Cour suprême de la Fédération (pouvoir judiciaire). Les pouvoirs et le statut de ces différentes organes sont décrites dans la Constitution et la Charte de la Fédération.

180px-Conseil_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration_2286

magnify-clip

Conseil de l’UFP en 2286

Conseil de la Fédération

Le Conseil de la Fédération est l’organe législatif de la Fédération. Il est présidé par le Président de la Fédération.

Il se réunit à San Francisco aux USA sur Terre

Président de la Fédération

Le Président de la Fédération est le chef du gouvernement, le chef de l’Etat et le commandant en chef des armées. Il préside le Conseil de la Fédération.

Ses bureaux sont situés à Paris en France sur Terre

L’Album de la famille Picard tiré de Star Trek: Generations précise qu’une position de Vice-président existe également, mais cela n’a jamais été corroborré par des faits canons.

Cour Suprême de la Fédération

La Cour Suprême de la Fédération est la plus haute instance judiciaire de la Fédération. Elle est l’autorité juridique ultime pour interpréter la Constitution ou la Charte de la Fédération et débattre des lois fédérales.



180px-Esp%C3%A8ces_Fondatrices_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration

magnify-clip

les 4 espèces fondatrices : Terriens, Vulcains, Andoriens & Tellarites

Membres de la Fédération

En 2373, la Fédération comprend plus de 150 planètes membres et plus de 1000 colonies semi-autonomes. (DS9: « Battle Lines«  ; VOY: « Innocence«  ; Star Trek: First Contact)

Voir: Membres de la Fédération et Colonies de la Fédération

Les membres de la Fédération se sont organisés sous les termes universels de liberté, d’égalité, de coexistence pacifique, d’échanges commerciaux et scientifiques, d’exploration et de défense mutuelle.

Contrairement à la majorité des autres puissances majeures de la galaxie où le pouvoir est détenu par une race dominante qui exerce son influence sur d’autres planètes et espèces, tous les membres de la Fédération rejoignent librement la Fédération et sont égaux vis-à-vis des autres membres.

Adhésion à la Fédération :
Pour faire partie de la Fédération, les candidats doivent respecter certaines conditions :

  • posséder un gouvernement unifié
  • avoir atteint un certain niveau de technologie (distorsion)
  • acccorder aux citoyens, certains droits de manière égalitaire

Des officiers de Starfleet sont généralement envoyés sur une planète candidate pour évaluer la demande d’adhésion. Le Conseil de la Fédération prendra la décision finale après connaissance de cet avis.



Agences

  • Bureau des affaires agricoles
  • Bureau de l’industrialisation
  • Bureau des sciences
  • Bureau des traités planétaires
  • Bureau Central de Pénologie
  • Conseil archéologique
  • Conseil scientifique
  • Comité astronomique
  • Département de Cartographie
  • Département d’Investigations Temporelles
  • Earth Broadcasting Company
  • Federation News Network
  • Federation News Service
  • Patrouille navale
  • Section 31 (officiellement non-existant et condamné)
  • Starfleet
  • Starfleet Broadcasting
  • Terraform Command
  • United Earth Space Probe Agency (UESPA) (existant à partir du 21ème siècle, probablement jusqu’au 23ème siècle)

Economie

La Fédération a une économie de masse, construite autour d’une production à grande échelle de produits de consommation. Les dépenses basiques comme la nourriture, l’habillement ou le logement sont généralement assurées pour tous sans monnaie. Les avancées technologiques et un changement radical des mentalités envers la quête de richesse a rendu les systèmes monétaires traditionnels obsolètes à partir du 22ème siècle. L’introduction et le développement des réplicateurs au milieu du 24ème siècle a changé radicalement l’orientation économique au sein de la Fédération. La société n’a dorénavant plus comme objectif, l’acquisition de richesse mais plutôt le développement personnel pour le bénéfice de tous. Cependant, les entreprises sont encouragés mais leur but principal n’est plus de faire du profit. (Star Trek: First Contact ; DS9: « In the Cards«  ; VOY: « Dark Frontier« )

L’unité de base des échanges est le crédit de la Fédération.

Au sein des divers systèmes qui la composent, la Fédération dispose de ressources naturelles importantes, bien que le besoin de certains produits soit désormais limité depuis l’apparition des réplicateurs. D’autres matières comme le latinium sont généralement échangés avec des planètes non affiliées. La matière qui a le plus grande valeur est le dilithium, car il est nécessaire au voyage spatial.

Les mondes membres de la Fédération qui possèdent certaines ressources, sont parfois obligés d’en fournir à d’autres mondes dans les situations d’urgence : par exemple en 2269, Starfleet assure la livraison de zénite Ardanan à Merak II victime d’une épidémie . (TOS: « The Cloud Minders« )

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Planète Vulcain et son système solaire

1024vulcan5.jpg

 planetesvulcain.jpg

cartesystemevulcain.jpg

PLANETE : VULCAIN SYSTEME : 40-ERIDANI (système ternaire)QUADRAN : BETA

AUTRE DENOMINATION : 40-ERIDANI-2

 

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Fusion mentale

Technique

La fusion vulcaine se réalise entre deux êtres dont l’un d’eux est Vulcain. C’est ce dernier qui dirige la fusion. L’autre partenaire, appelé parfois récipiendaire, est censé être consentant sinon la fusion peut-être ressentie comme un viol.

Pour atteindre l’état de fusion mentale, l’initiateur utilise une forme de digipuncture en appliquant ses doigts sur quelques points du visage, quand l’être en a un. L’initiateur répète en même temps la phrase : « Votre esprit dans mon esprit, mon esprit dans le vôtre » .

Lorsque la fusion est établie, un échange complet de la mémoire (connaissances, émotions…) se fait entre les deux êtres.

La fusion est généralement brève, quelques minutes, et parfois brutalement interrompue. Mais les effets peuvent perdurer et être rapprochés au katra.

Culture

Cette technique particulièrement intime, similaire à un acte sexuel, fait partie de l’héritage culturel vulcain. Elle renforce le fait que les Vulcains sont des êtres très, trop, « sensibles » et « émotifs » comme en témoigne le violent pon farr. C’est par une pratique assidue d’une ataraxie stoïque qu’ils tempèrent leurs émotions et se soumettent à un comportement logique dépourvu de passions.

La digipuncture, quant à elle, est à rapprocher de la technique de la prise vulcaine.

Il semblerait que la culture vulcaine (et un peu romuliennne) soit le fruit de l’affinité de Gene Roddenberry pour le bouddhisme-shinto et de la culture Japonaise.

Les fusions mentales dans les séries

Les Voleurs d’esprit

Dans ce neuvième épisode de la première saison de Star Trek, Spock extrait l’information de l’esprit tourmenté de Van Gelder qui ne peut pas dévoiler consciemment la vérité qui permettrait de sauver Kirk.

Les Mines de Horta

Dans ce vingt-cinquième épisode de la première saison de Star Trek, Spock utilise la fusion mentale vulcaine avec une forme de vie intelligente, la Horta, mais dépourvue de moyens de communication compatibles avec ceux des humanoïdes.

Le Korrigan

Dans ce troisième épisode de la deuxième saison de Star Trek, Spock utilise encore la fusion mentale vulcaine pour extraire des informations sur une autre forme d’intelligence, artificielle celle-ci, de la sonde spatiale Nomade.

Illusion

Dans ce troisième épisode de la troisième saison de Star Trek, Spock utilise la fusion mentale pour restaurer la mémoire de Kirk. Le Vulcain aura cette phrase anecdotique « Cet esprit… c’est… un individu extrêmement dynamique »

Au-delà du Far West

Dans ce sixième épisode de la troisième saison de Star Trek, Spock met à profit la fusion mentale pour induire une contre-hypnose dans l’esprit de Kirk, McCoy et Scotty plongés dans l’univers trop réaliste de OK Corral.

Sarek

Dans ce vingt-troisième épisode de la troisième saison de la Star Trek : La nouvelle génération, l’Ambassadeur Sarek âgé de plus de 200 ans et atteint d’un mal menant à un délabrement émotionnel accéléré et irréversible, intervertit son mental avec celui du Capitaine Jean-Luc Picard afin de conclure une délicate entente avec une race non humanoïde qui n’acceptait d’autre interlocuteur.

Unification, Part II

Dans ce huitième épisode de la cinquième saison de Star Trek : La nouvelle génération, la fusion mentale entre Picard et Spock permet la réconciliation posthume de ce dernier avec son père, Sarek. Lors de sa précécente fusion mentale avec Picard, l’Ambassadeur avait en effet laissé des traces de son amour paternel et avait souhaité que son fils en prenne conscience.

Fusion Mentale

Dans ce seizième épisode de la deuxième saison de Star Trek : Voyager, La fusion mentale de Tuvok avec Lon Suder est précisément le thème de cet épisode, montrant à quel point cette technique peut s’avérer dangereuse.

Les fusions mentales dans les films

Star Trek III : À la recherche de Spock (1984)

Digipuncture La fusion mentale est utilisée à plusieurs reprises.

  • Sarek ausculte l’esprit de Kirk pour découvrir ce qui est advenu du katra de Spock
  • Sarek découvre ainsi que Spock a transmis son katra dans l’esprit de McCoy.
  • Et enfin, T’Lar procède à la fusion mentale simultanément avec McCoy et Spock pour restaurer l’esprit de ce dernier.

Une autre forme de « digipuncture » vulcaine dans ce film, celle de Saavik aidant Spock à traverser le Pon farr.

Star Trek VI : Terre Inconnue (1991)

Spock « extorque » dans l’esprit de Valeris la liste des conspirateurs qui essaient de faire échouer les négociations de paix entre la Fédération des planètes unies et l’Empire Klingon. Cette attitude fut jugée si peu canonique que, dans le roman de Star Trek VI, Spock obtient la permission « mentale » de pénétrer l’esprit de Valeris. Les cris de cette dernière seraient provoqués lorsqu’elle partagea la mort et la renaissance de Spock, ce qui l’emmènerait à dire « J’étais déjà morte, avant ».

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Pon farr

Le contexteDurant la période du Pon farr, les Vulcains font l’expérience de la « fièvre du sang », un état mental qui leur fait perdre tout contrôle sur leurs émotions et qui les obligent à rechercher un partenaire sexuel. Ils ressentent aussi le besoin impérieux de rentrer dans leur monde pour trouver un partenaire. Le Pon farr affecte les deux sexes, cependant son déclenchement chez la femelle vulcaine peut parfois trouver son origine dans un contact télépathique avec un mâle de la même espèce.

Pendant cette période, les fonctions biologiques des Vulcains augmentent de façon hors-norme et dans le cas d’une impossibilité d’accouplement, le déséquilibre neurochimique peut entraîner la mort, même si des techniques ont été développées pour affronter cette période lorsque les circonstances rendent l’accouplement impossible.

Il arrive que deux vulcains désirent la même partenaire. Ils doivent alors se battre. La dame a le droit de choisir son défenseur, voir de lutter elle-même.

Le Pon farr dépouille aussi le Vulcain de son sens logique habituel et inonde son esprit d’émotions incontrôlables, souvent d’une nature intensément sexuelle. Le Vulcain, mâle ou femelle, devient alors violent et sans considération pour son environnement. Il peut être aussi déclenché par des agents pathogènes.

Un cas développé

À la date stellaire 50537.2, l’enseigne Vorik en fonction sur l’USS Voyager connaît son premier Pon farr, et vue la situation du vaisseau Voyager, perdu dans le Quadrant Delta – il ne peut retourner sur Vulcain pour trouver un partenaire. Il demande alors à l’ingénieur en chef B’Elanna Torres de tenir ce rôle (voir VOY : « La soif de sang ») et devant son refus, il se trouve submergé par les émotions, agresse Torres et commence le processus du Pon farr par l’intermédiaire d’une fusion mentale qui arrive à infecter l’ingénieur en chef.

Une fois mis au courant de la situation, Tuvok, l’officier de sécurité en chef du Voyager et Vulcain lui aussi, est chargé de tenter d’aider Vorik au moyen de techniques de méditation – un autre moyen de résoudre le Pon farr. En dépit de son nouvel état, B’Elanna continue de refuser d’accéder à la demande de Vorik et se retourne vers le lieutenant Tom Paris à qui elle manifeste son intérêt mais qui la repousse sachant qu’elle est sous l’emprise d’un comportement inhabituel.

Vorik souhaite alors lancer le Koon-ut-kal-if-fee – le « combat de la passion » – provocant Tom Paris alors que celui-ci commence à accéder à la demande de B’Elanna. B’Elanna, en bonne Klingonne, décide de combattre pour elle-même et, défaisant Vorik, brise la « fièvre du sang ».

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Planète Vulcain

La planète

Vulcain a une gravité plus élevée et une atmosphère plus ténue que la Terre. Son climat est généralement rude. La majeure partie de la surface est constituée de déserts et de montagne, et n’a que quelques de petites mers dispersées. Les régions désertiques sont en majorité chauds, les tempêtes de sables et les orages électriques y sont fréquents.

Il y a plusieurs attractions de touristes sur Vulcain: les volcans actifs, ruines antiques, et gisements de lave. D’autres points d’intérêt sont des sites religieux tels que le temple d’Amonak, celui de T’Panit et le sanctuaire de T’Karath.

Mont Seleya

Le Mont Seleya est une montagne sacrée loin au-delà des Forges de Vulcain. Surak y a développé sa philosophie de la logique pure au 3ème siècle. Ce site est dédié à certains rituels tels que le Kahs-wan (le test de survie), le Kolinahr ainsi que la cérémonie du fal-tor-pan.

Physiologie

Les Vulcains ont évolué à partir de la même race humanoïde primitive (les Ancêtres) qui ensemencèrent la galaxie et donnèrent naissance aux Humains, aux Klingons, aux Cardassiens et bien d’autres. Ils diffèrent toutefois considérablement des Humains pour des raisons topologiques.

Physiquement, en raison de la gravitation élevée de leur planète, les Vulcains ont une force et une endurance plus importantes que leurs cousins humains, et du fait de la ténuité de leur atmosphère, ils disposent également d’une ouïe beaucoup plus fine.

Quant à leur physiologie, elle inclut un sang vert basé sur le cuivre et non sur le fer, alimentant leurs organes disposés différemment, comme le cœur qui se situe au niveau du foie chez l’Humain. En cas de lésions, un Vulcain peut utiliser un mode de guérison hors pair ; par la pratique d’une auto-hypnose, il concentre son flux sanguin, son énergie et ses anticorps vers les organes atteints.

Les Vulcains possèdent des oreilles pointues, de longs sourcils obliques et une seconde paupière nictitante (c’est-à-dire qui protège l’œil de la forte lumière dispensée par le soleil de Vulcanis). En général, leurs traits rappellent ceux des elfes.

Culture

Autrefois, les Vulcains étaient des gens très violents et belliqueux. La population était divisée en plusieurs centaines de clans, d’états et de villes ayant chacun diverses structures gouvernementales et religions.

Vulcain étant un monde très sec, l’eau était très rare. La plupart des gens se battaient très violemment afin d’acquérir cette ressource essentielle à leur survie. À cette époque la quasi-totalité de la population était au front. Mais un grand changement survint au premier siècle avant Jésus-Christ, quand un Vulcain nommée Surak commença à débattre publiquement de sa théorie de pratique mentale de la logique et sa philosophie de la paix.

À chaud, les premiers échos furent évidents ; dans un monde dominé par des guerriers, sa vision des choses ne s’installa que très lentement. Mais elle fit son chemin malgré tout. Malheureusement, il y eut une rupture entre Surak et son élève S’Task. Ce dernier renonça à l’idée de pacifisme de Surak, assuré qu’il était que cette façon de vivre était inappropriée dans un univers si hostile.

Cependant, S’Task préféra ne pas promouvoir trop ouvertement sa façon de penser, de peur de ramener la guerre et l’anarchie sur la planète. S’Task et ses disciples décidèrent alors de chercher une autre planète et de s’exiler pour prendre un autre départ. Ainsi, plusieurs vaisseaux furent envoyés dans l’espace et trouvèrent deux planètes très loin de là. Ces gens changèrent et devinrent les Romuliens. Ceux qui restèrent continuèrent de suivre la philosophie de Surak et devinrent les Vulcains.

Les Vulcains offrent la démonstration d’une logique inébranlable et péremptoire, et sont d’une profonde honnêteté ainsi que d’une immense loyauté – chaque individu possédant ces qualités à des degrés divers, cela va sans dire. Les Vulcains sont incapables de mentir, mais ils sont capables d’« exagérer » s’ils estiment avoir une raison logique de le faire. Ils prétendent être dénués du sens de l’humour, mais on note chez certains (dont le fameux Spock) un recours occasionnel, voire fréquent au sarcasme.

Pour eux, l’autonomie est très importante.

Salut Vulcain

Il fût crée par Leonard Nimoy, inspiré par un symbole évoquant le Nom de Dieu dans le Judaïsme.

Noms vulcains

Généralement, les noms des Vulcains mâles commencent par la lettre ‘S’ et se termine par un ‘k’. De la même façon, les noms de Vulcains femelles débutent par un ‘T’ et une apostrophe, suivis d’un groupe de 3 lettres.

Vulcains célèbres

  • Saavik : navigateur cadet à bord de l’Enterprise NCC-1701. Elle est interprétée par les actrices Kirstie Alley dans le film Star Trek II : La Colère de Khan et Robin Curtis dans les films Star Trek III : À la recherche de Spock et Star Trek IV : Retour sur Terre.
  • Sarek : père de Spock. Il est interprété par Mark Lenard.
  • Soval : ambassadeur vulcain sur Terre. Il est interprété par l’acteur Gary Graham dans la série télévisée Star Trek : Enterprise.
  • Spock : bien que demi-Humain, est certainement le plus célèbre représentant des Vulcains. Il passe une partie de sa carrière comme premier officier et officier scientifique de l’Enterprise NCC-1701. Il est interprété par l’acteur Leonard Nimoy.
  • Sybok : demi-frère de Spock en rébellion. Il est interprété par l’acteur Laurence Luckinbill dans le film Star Trek V : L’Ultime Frontière.
  • T’Pol : premier officier et officier scientifique de l’Enterprise NX-01. Elle est interprétée par l’actrice Jolene Blalock dans la série télévisée Star Trek : Enterprise.
  • Tuvok : officier de sécurité sur le Voyager, le second Vulcain de couleur vu dans Star Trek (le premier étant l’accoucheuse de la mère de Spock dans le film Star Trek V : L’Ultime Frontière. Il est interprété par l’acteur Tim Russ dans la série télévisée Star Trek : Voyager.
  • Valeris : officier navigateur sur l’Enterprise NCC-1701-A. Elle est interprétée par l’actrice Kim Cattrall dans le film Star Trek VI : Terre Inconnue.
Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Les Vulcains

Planète : Vulcain

Les vulcains, surtout connus pour leur philosophie de la logique, font d’excellents juges en raison de leur impartialité. Ils font également d’excellents scientifiques grâce à leur capacité à observer un phénomène sans risquer, ni un attachement émotionnel, ni le piège de s’attribuer le résultat de l’observation, ce qui leur donne une meilleure compréhension de la science que tous les autres membres de la Fédération. Les Vulcains ont un remarquable niveau d’intelligence et un certain degré de pouvoir psychique. Vulcain est un monde hostile, avec des hautes températures et une gravité plus élevée que celle de la Terre. Ceci donne au peuple vulcain une plus grande force et endurance que les Humains. Même si les Vulcains n’affichent pas leurs compétences, de nombreux vulcains trouvent des carrières satisfaisantes des le domaine de la Sécurité, où leurs capacités physiques leur donnent un avantage significatif. Les Vulcains ont apporté beaucoup de l’élan qui a servi à former la U.F.P. Leur rencontre avec le Phénix a stimulé l’humanité à se remettre des horreurs de la Troisième Guerre Mondiale et comme les humains s’étendaient aux frontières de l’espace, les Vulcains gardaient un œil sur leurs nouveaux alliés. Lorsque les Humains ont réalisé des contactes avec d’autres espèces, les Vulcains les ont conseillés et les ont aidés à dissoudre les tensions. Ils ont continué à explorer de leur côté et ont formé des traités et des alliances avec les Tellarites et les Andoriens. Après la guerre qui opposa la Terre et Romulan, les Vulcains suggérèrent subtilement la création d’un gouvernement interstellaire. Les Humains proposèrent la Constitution de la Fédération que les Vulcains approuvèrent comme une idée logique. Les Vulcains exercent une influence énorme sur le Conseil de la Fédération. Leur approche logique des solutions en font de grands débatteurs et des politiciens respectés. Les Vulcains apportent des contributions significatives à la Fédération, spécialement en terme de main d’œuvre et d’informations scientifiques. 

Personnalité

Physiquement, les Vulcains sont plus forts et plus résistants que les Humains. Ils ont une caractéristique chimique corporelle de couleur verte qui est dû à la présence de cuivre dans leur sang. Les Vulcains ont également une seconde paupière protectrice. Leurs oreilles pointues sont connues à travers toute la Fédération. 

Logiques et hautement analytiques, les Vulcains excellent dans toutes les taches qui impliquent l’intelligence, comme la science. Les Vulcains possèdent aussi un degré élevé de prouesse dans le combat au corps à corps. Le pincement du nerf a une réputation bien gagnée à travers les membres de la U.F.P.

L’union mentale, la capacité psychique la plus puissante des vulcains, permet à deux esprits de partager leur conscience. Capacité très personnelle et intime, elle laisse rarement chacune des parties indemne. L’union mentale vulcaine fonctionne sur une variété de formes de vie incluant la vie artificielle. La philosophie vulcaine est développé comme un moyen de contrôler leurs puissantes émotions. Le seul moment au cours duquel ils ne peuvent pas les contrôler est le « Pon farr », la période des amours. Au cours de cette période, qui arrive tous les sept ans, les Vulcains retournent sur Vulcain pour s’accoupler. Les Vulcains accomplissent des rituels d’accouplement et les mâles doivent combattre pour prouver leur droit à s’accoupler. Les Vulcains n’aiment pas discuter de cette période avec des étrangers. 

Les réalisations Vulcaines

Le développement de la philosophie vulcaine a mis fin à des siècles de conflit sanglant. Les Vulcains se réfèrent à cette période comme le « Temps de l’Eveil », et considèrent Surak comme le père du peuple vulcain. Sans la suppression des émotions, beaucoup de philosophes pensent que les Vulcains se seraient détruits. Les Vulcains ne considèrent pas uniquement que leur philosophie a sauvé leur race, mais qu’elle les a également rendu meilleurs que les races pourvues d’émotions.  Faisant partie d’un premier traité entre la Terre et Vulcain, très tôt après la création de la Fédération, les scientifiques des deux mondes ont travaillé pour développer la technologie des téléporteurs. Les téléporteurs ont été conçus pour embarquer et débarquer plus facilement des vaisseaux, mais ils ont également des centaines d’applications pratiques dans la vie des citoyens de la Fédération. Les téléporteurs sont utiles pour le commerce, la construction, l’entraînement, entre autre. Le procédé de recristallisation du dilithium, développé par Spock, a permis aux vaisseaux de devenir moins dépendants des sources éparpillées du dilithium naturel. Ceci a conduit à l’expansion de la Fédération et le renforcement de Starfleet. 

Les grandes figures de l’Histoire

Surak, le père de la philosophie vulcaine, a développé l’adhérence stricte à la logique qui a amené la paix sur Vulcain. 

La prêtresse vulcaine T’Pau a eu un dévouement légendaire pour sa planète. Unique personne à repousser l’adhésion au Conseil de la Fédération, elle a préféré demeurer sur Vulcain. Ses écrits sur la logique et sur la place de Vulcain dans la U.F.P.,définissent les interactions modernes de Vulcain avec les étrangers.

Spock et son père, l’Ambassadeur Sarek, constituent des exemples de légendes vivantes. En tant que Premier Officier sous les ordres du Capitaine James T. Kirk sur le premier vaisseau Enterprise, les exploits de Spock sont étudiés par tous les étudiants de l’Académie de Starfleet ; le Vulcain à la longue vie aide le mouvement de réunification Romulan/Vulcain. Sarek fut de loin l’un des ambassadeurs de la Fédération les plus respectés avant sa mort en l’an 2368. 

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Les Betazoides

Planete : Betazed Ressemblant physiquement aux humains, les Bétazoïdes ont une période de gestation de dix mois. Ils possèdent une forme de télépathie/empathie qui leur permet de lire l’esprit de la plus part des formes de vie. Les Ferengi sont une exception probablement grâce aux quatre lobes qui constituent leur cerveau. La télépathie des Bétazoïdes les distingue des autres membres de la Fédération. 

Leurs capacités psychiques contribuent à expliquer pourquoi les états de service des Bétazoïdes dans le Corps Diplomatique de la U.F.P. sont remarquables ; de ce fait, les négociateurs bétazoïdes sont sollicités à travers l’espace de la Fédération. Starfleet a créé la fonction de Conseiller de vaisseau en pensant principalement aux Bétazoïdes. En utilisant leurs dons habilement, les Bétazoïdes peuvent aider les autres à surmonter leurs peurs, à faire face au stress et à vivre une vie plus heureuse. Les Bétazoïdes ont également une forte étique. Au cours des premières années des vols spatiaux bétazoïdes, ils ont rencontré une espèce proche, les Terabians.  Même si les relations entre les deux races ont d’abord été amicales, les Terabians ont commencé à ne pas accepter, puis à craindre la télépathie bétazoïde. Ils ont attaqué Bétazed et ont parqué les Bétazoïdes capturés dans des camps de concentration. C’est seulement après une brève guerre et des négociations qu’ils sont arrivés à une armistice. Aujourd’hui, Terabia et Bétazed siègent ensemble au Conseil de la Fédération, en paix, ce qui témoigne de la capacité de la Fédération à réunir de vieux ennemis. Les Bétazoïdes n’ont pas oublié la leçon de cette époque et utilisent leurs dons avec une extrême discrétion. Malgré leur peur d’autres races, un Bétazoïde n’utilisera jamais la télépathie pour envahir les pensées intimes d’autrui. Ils démontrent également une honnêteté exceptionnelle : dans une culture où tout le monde est télépathe, mentir n’offre que peu d’intérêt. 

Bétazed accueille les conférences bi-annuelles des Accords Commerciaux qui évaluent les monnaies et établissent les accords commerciaux entre la U.F.P. et les mondes non-membres. Les compétences télépathiques des Bétazoïdes, ajoutées à leur honnêteté, en font de parfaits négociateurs. Tout le monde croit en leur capacité à prendre des décisions justes et les conférences fournissent un forum pour les politiciens bétazoïdes dans le but de faire des alliés et de promouvoir la planète. Même si les citoyens de Bétazed font encore face à de forts préjugés parmi les mondes non-alignés, ils ont plus d’amis que d’ennemis parmi les mondes membres. Personnalité 

Les Bétazoïdes ont une culture légèrement différente de celle des Humains. Ouverts et amicaux, ils trouvent une véritable satisfaction à aider les autres. Les Bétazoïdes assistent souvent leur Capitaine de vaisseau au cours de négociations, ou d’un premier contact avec une forme de vie étrangère. Les Conseillers ont de grandes relations avec l’équipage de leur vaisseau et sont souvent bien appréciés.  Les Bétazoïdes ont quelques préjugés ; ainsi, ils n’aiment pas toute race dont ils ne peuvent comprendre l’esprit. Bien qu’ils n’abusent pas de leurs capacités, les Bétazoïdes se sentent désarmés lorsqu’ils sont confrontés à des êtres dont ils ne peuvent lire l’esprit, ne sachant pas quoi dire ou comment réagir. Ils détestent également les menteurs en raison de leur grand sens de l’honnêteté. Les Bétazoïdes ont une forte culture avec de nombreuses traditions établies. Leur société est matriarcale, bien qu’ils ne discriminent pas les sociétés patriarcales. Les Bétazoïdes accomplissent la cérémonie de mariage sans vêtement,  dans la mesure où la procréation est le but du mariage. Des boîtes cadeaux avec des faces qui parlent sont utilisées pour échanger les présents. Les Bétazoïdes pratiquent également un style d’art martial unique utilisant l’Akaï, un bâton pliant. Ils pratiquent rarement leur forme d’art martial avec d’autres races, dans la mesure où le combat repose essentiellement sur l’anticipation des pensées et des actions de l’adversaire. 

Les réalisations des Betazoïdes

La plupart des Bétazoïdes voit dans l’amélioration des relations entre la Fédération et ses ennemis, un reflet de leur capacité diplomatique. Créer des relations avec les Tholiens constitue le plus grand challenge pour les diplomates bétazoïdes. Au fur et à mesure que les relations s’améliorent entre ces deux puissances, les Bétazoïdes constatent que leur travail a fait de cet ennemi implacable, un alliée potentiel. Les psychologues et conseillers bétazoïdes ont traité des milliers de maladies mentales. Leur compétence provient à la fois de leur télépathie/empathie et de l’expérience bétazoïde du traitement des enfants dont les capacités se développent trop tôt, les conduisant à la folie. Le peuple de Bétazed est fière de leur connaissance grâce à laquelle ils ont amélioré la vie sur des milliers de mondes. 

Les grandes figures de l’Histoire

KHRYSAROS, un télépathe mythique qui utilisa ses vastes capacités pour la vérité et la justice, a inspiré d’innombrables légendes. Lorsqu’il a quitté ses disciples, il leur donna une paire de bagues. Les Saintes Bagues de Bétazed sont supposées détenir le pouvoir de faire venir Khrysaros au moment où Bétazed en aura un grand besoin. 

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Haut Commandement Vulcain

Au 22ème siècle, le Haut Commandement Vulcain soit le corps gouvernemental le plus puissant sur la planète Vulcain, son de facto l’armée gouvernemental Pendant le 22ème siècle, la Haute Commandement était une organisation responsable de surveiller pour les organisations militaires aussi bien que les civils Vulcain.

Avant l’adhésion de La Fédération

En mai 2153, la Haute Commandement ordonne au Subcommander T’Pol (via l’ Ambassadeur Soval) pour retourner sur Vulcain plutôt que (rejoindre) l’Enterprise sur sa mission dans l’ Etendue Delphique. T’Pol a démissionné plutôt qu’obéir. (ENT: « The Expanse« )

En 2154, V’Las, le chef de la Haute Commandement, projette pour attaquer Andoria, croyant qu’ils développaient sur la planète un tueur basé sur la technologie Xindi. (ENT: « Awakening« ) Après cet incident, la Haute Commandement de V’Las a été licenciée, finissant leur influence diplomatique leurs décisions sur Terre. (ENT: « Kir’Shara« )

Ère Historique de la Fédération

Plus tard cette année, T’Pau a remplacé V’Las comme l ministre principal des Vulcain. Elle a assumé la responsabilité sur la structure militaire de Vulcain, y compris beaucoup de son vaisseau de guerre. Elle a activement commencé à restructurer l’armée et ces navires qui sont restés dans le Pendant l’incident avec le vaisseau Romulien, T’Pau était seulement capable d’expédier 23 Vaisseaux pour ajouter au Andorien-Humain-Tellarite combiné d’intercepter la flotte. (ENT: « United« )

Au 23ème siècle et 24ème siècle, le Haut Commandement Vulcain rempliraient un rôle très différent, comme la planète était un membre de la Fédération, y compris la maintenance de son armée propre. (VOY: « Infinite Regress« )

L’Espace Central Vulcain a été maintenu par le Haut Commandement qui a surveillé toute l’activité de vaisseau entrant et sortant près de Vulcain. (TOS: « Amok Time« )

Le Commandement continuerait à aider maintenir la sécurité Vulcaine et la défense, aussi bien que d’autres questions internes, y compris le V’Shar. (TNG: « Gambit, Part II« , « Unification II« )

Même après le devenir d’un membre de Fédération, Vulcain maintient toujours sa flotte propre de vaisseaux. En 2367, le Haut Commandement expédie la défense des navires pour intercepter la flotte Romulienne de l’invasion de Vulcain. (TNG: « Unification II« )

Publié dans:Articles |on 3 mai, 2009 |Pas de commentaires »
123

Sa K' Animer |
AME Médias - Vidéo événemen... |
Yes We Cannes : Le site off... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dimanche-moi un Film
| les frères scott
| Harry Potter Fans