Sarek

ufpemblem10.jpg1024vulcan6.jpg

 

 sarek1.jpg

(Mark Lenard) Ambassadeur vulcain à la Fédération Unie des Planètes (2165-2368) et père de Spock (Star Trek TOS, « Un tour à Babel »). La carrière illustre de Sarek incluant le traité de Alpha Cygnus IX, l’admission de Coridan à la Fédération et l’alliance entre la Fédération et l’empire Klingon (Star Trek TNG, « Sarek »).
Sarek, fils de Skon et fils de Solkar (Star Trek III, « A la recherche de Spock »), représente son gouvernement à la conférence de Babel en 2267. Sarek a donné à son fils, Spock, ses premières leçons en matière d’ordinateur, mais Spock choisit de se dévouer à Starfleet plutôt qu’à l’académie des sciences de Vulcain. Cela et d’autres divergences ont empéché Spock et Sarek de se parler comme père et fils pendant près de 18 ans. Etant agé de 102.437 années en 2267, Sarek a prévu de se retirer après la conférence de Babel, pour des raisons médicales (Star Trek TOS, « Un tour à Babel).
Une malfonction sur une des valves du coeur de Sarek a nécessité que le docteur McCoy effectu une opération de chirurgie qui a nécessité une transfusion de sang d’un type rare, le T-négatif de son fils Spock. Sarek a survécu à l’opération, et une compréhension entre père et fils a été atteinte (Star Trek TOS, « Un tour à Babel).
Après la mort de son fils Spock en 2285, Sarek est allé sur Terre, lorsqu’il a demandé l’assistance de Kirk pour le retour du Katra de Spock sur la planète Vulcain. Kirk a réussi in-extremis à récupérer le Katra de Spock et son corps régénéré. Sarek a fait ensuite l’importante requête inhabituelle pour la cérémonie du fal-tor-pan, qui s’est déroulé avec succès pour la refusion du corps de Spock et de son esprit (Star Trek III, « A la recherche de Spock »). Sûrement par gratitude pour les efforts de Kirk, Sarek a témoigné dans l’affaire de Kirk à la Fédération lorsque le gouvernement Klingon a essayé d’extrader Kirk pour des crimes superflus (Star Trek IV, « Retour sur Terre »).
Sarek a aidé à préparer le terrain pour les accords de paix de Khitomer avec l’empire klingon, en envoyant Spock pour rencontrer le chancelier Gorkon et ouvrir un dialogue après la désastreuse explosion de la lune klingon, Praxis en 2293 (Star Trek VI, « Terre inconnue »).
Sarek s’est marié plusieurs fois pendant sa vie. Sa première femme était une princesse vulcaine, avec laquelle il a eu un fils nommé Sybok (Star Trek V, « L’ultime frontière »). Après la mort de sa première femmeT’Rea, Sarek s’est marié avec Amanda, une femme humaine, avec laquelle il a eu un fils nommé Spock (Star Trek TOS, « Un tour à Babel »). Au moment de sa mort en 2368, Sarek était marié à Perrin, une autre femme humaine (Star Trek TNG, « Sarek »).
En 2368, à l’age de 202 ans, Sarek a conclu des négociations avec un traité historique avec les Legariens. Sarek a travaillé sur l’accord pendant 93 années, et le traité était le dernier triomphe de sa carrière. Au moment des pourparlés, Sarek souffrait du syndrôme dégénératif de Bendii, mais l’ambassadeur était capable de garder son contrôle émotionnel avec l’aide d’une fusion mentale avec Jean-Luc Picard (Star Trek TNG, « Sarek »). Sarek était en convalescence pendant plusieurs mois alors que le syndrôme de Bendii continuait à laisser des traces sur son contrôle émotionnel. Juste avant sa mort, Sarek a rencontré à nouveau le capitaine Picard, qui recherchait des informations sur la disparition inexpliqué de Spock sur Romulus.
Sarek est mort chez lui sur Vulcain en 2368 des effets dégénératifs du syndrôme de Bendii. Il laisse derrière lui sa femme Perrin, et son fils, l’ambassadeur Spock (Star Trek TNG, « Réunification »).
Nous savons que Sarek s’était marié au moins trois fois : à une princesse vulcaine T’Rea, à Amanda et finalement à Perrin. Il n’est pas sûre qu’il ait eu d’autres marriages. Dorothy Fontana a décrété une fois que Spock était un enfant unique pour consolider le drame dans « Un tour à Babel », mais les écrivains de Star Trek V ont essayés d’échapper à cela en suggérant que Sybok était un demi-frère. L’acteur Jonathan Simpson a joué le jeune Sarek pour la scène de la naissance de Spock dans ce film. Mark Lenard a aussi joué le commandeur romulien dans Star Trek TOS « Zone de terreur » et le commandeur du vaisseau klingon Amar dans Star Trek « The motion picture ». Lenard était aussi un des principaux candidats au remplacement de Leonard Nimoy juste avant la seconde saison de la série originale lorque Nimoy a considéré qu’il voulait quitter la série.

 

Publié dans : Articles |le 7 mai, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Sa K' Animer |
AME Médias - Vidéo événemen... |
Yes We Cannes : Le site off... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dimanche-moi un Film
| les frères scott
| Harry Potter Fans