Spock

ufpemblem13.jpg1024vulcan7.jpg

spock2.jpg

(Leonard Nimoy) Officier scientifique à bord du vaisseau Enterprise sous le commandement du capitaine James T. Kirk. Né en 2230 sur la planète Vulcain. Sa mère, Amanda Grayson, était une enseignante humaine de la terre, et son père, Sarek, était un diplomate de Vulcain (Star Trek TOS, « Un coin de paradis », « Un tur à Babel »). Ce qui fait qu’il est séparé entre deux mondes, la discipline sévère de la logique vulcaine et l’émotionnalisme de son coté humain. Sa lutte pour réconcilier ses deux cotés le tourmentera la plupart de sa vie (Star Trek TOS, « L’équipage en folie »). Le matricule Starfleet de Spock est S179-276 SP. En 2267, il a obtenu la légion d’honneur scientifique vulcanienne, a été décoré deux fois par Starfleet commande (Star Trek TOS, « Court Martial »), et possède une classification en expert sur ordinateur A7 (Star Trek TOS, « Unité multitronique »). Son groupe sanguin est T-négatif (Star Trek TOS, « Un tour à Babel »).

Enfance et famille :

Quand il avait cinq ans, Spock rentrait chez lui triste parce des garçons vulcains l’avaient tourmentés, lui disant qu’il n’était pas vraiment vulcain. En tant qu’enfant, Spock avait un animal domestique « sehlat« , une sorte de petit ours vulcain vivant (Star Trek TOS, « Un tour à Babel »). Spock a été élevé avec un demi-frère plus agé, Sybok, jusqu’à ce que Sybok soit chasser de la société vulcaine parce qu’il rejetait le dogme vulcain de la pure logique (Gene Roddenberry considérait l’histoire de Sybok comme étant fausse). Spock lui-même a enduré des préjudices anti-humain considérables de la part de beaucoup de vulcains, une expérience qui a plus tard permis facilement pour Spock de trouver un « chez lui » dans la communauté interstellaire de Starfleet (Star Trek V, « L’ultime frontère »). A l’age de sept ans, Spock a été lié télépathiquement à une jeune fille vulcaine nommée T’Pring. Pas un mariage mais plutôt des fiancailles, le contact télépathique les attirera tous les deux lorsque le moment sera venu quand ils auront l’age (Star Trek TOS, « Le mal du pays »). Spock a expérimenté le Pon-farr, une puissante emprise vers l’accouplement, en 2267, et il était contraint de retourner sur Vulcain pour réclamer T’Pring comme sa femme. T’Pring a repoussé Spock en faveur de Stonn, le libérant (Star Trek TOS, « Le mal du pays »). Le père de Spock, Sarek, a supposé que son fils emprunterait l’académie des sciences de Vulcain, et a été amèrement désappointé lorsqu’il choisissat de plutôt rejoindre Starfleet. Spock et son père n’avaient pas parler comme père et fils depuis 18 ans lorsqu’une urgence médicale les a rassemblés (Star Trek TOS, « Un tour à Babel »).

A bord de l’U.S.S. Enterprise :

Spock a été le premier vulcain a rejoindre la Fédération Starfleet, et s’est lui-même distingué avec brio comme officier scientifique à bord du vaisseau. Sa caractéristique de pensée vulcaine logique a démontré une immense valeur lorsque Spock servait d’abord sur l’Enterprise sous le commandement du capitaine Christopher Pike (Star Trek TOS, « La ménagerie »). Spock disait qu’il a travaillé avec le capitaine Pike durant 11 ans, 4 mois, qui suggère qu’il était assez jeune lorsqu’il est arrivé à bord de l’Enterprise qu’il était probablement encore en train d’attendre l’académie de Starfleet. A cause de cela, nous suspectons que les premières années de Spock sur l’Enterprise l’était en tant que cadet. Sous le commandement de James Kirk, Spock souffrait d’une infection par parasites sur la planète Deneva en 2267, une expérience de douleur intense. Il a survécu au parasite neural de Denevan après avoir été exposé à une radiation electro-magnétique intense qui a éliminé les parasites de son corps. Spock a redouté brièvement d’avoir été aveuglé par la lumière mais il a plus tard compris que sa paupière interne a protégé sa vue (Star Trek TOS, « La lumière qui tue »). Spock a été blessé gravement sur la planète Tyree en 2267 avec une ancienne arme connu sous le nom de « flintlock« . Il a survécu, en utilisant une technique de chaleur vulcaine dans lequel l’esprit concentre les organes touchés (Star Trek TOS, « Guerre et magie »). Au terme de la mission de cinq ans de Kirk, Spock se retire de Starfleet, retournant sur Vulcain pour effectuer la discipline du Kolinahr. Bien qu’il ait terminé l’entraînement, dans l’intention de purger toute émotion résiduelle, Spock cependant échoue à l’achèvement du Kolinahr parce que ses émotions étaient éveillées par l’entité V’Ger en 2271 (Star Trek, « Le film »). Il est en conséquence resté avec Starfleet et était éventuellement promu capitaine de l’Enterprise lorsque ce vaisseau a été assigné a l’entraînement de l’académie de Starfleet.

Mort et renaissance :

Spock a été tué en 2285 lors du sauvetage de l’Enterprise lors de la détonation de la bombe Genesis par Khan Noonien Singh. Son corps a été remis à l’espace, mais inconnu de tous à l’heure actuelle, sa capsule s’est posé sur la planète Genesis (Star Trek II, « La colère de Khan »). Quoique considéré comme mort à ce moment là, Spock a, juste avant sa mort, fait une fusion mentale avec le docteur McCoy. Il s’attendait apparemment à ce que ses amis retournent son Katra sur Vulcain en accord avec la coutûme vulcaine. La présence de l’esprit vivant de Spock dans l’esprit de McCoy a été une opportunité extraordinaire de réunifier le corps et l’esprit de Spock lorsque son corps a été trouvé regénéré sur la planète Genesis. Le processus du Fal-tor-pan (refusion) a été effectué sur le mont Seleya sur Vulcain, supervisé par une grande prêtresse T’Lar (Star Trek III, « A la recherche de Spock »). Les jeunes Spock dans Star Trek III ont été joué par Carl Steven, Vadia Potenza, Stephen Manley, et Joe W. Davis. Plus tard, Spock effectuerait plusieurs mois de rééducation pendant lesquels sont esprit a été instruit à la manière vulcaine, mais sa mère, Amanda, désirait qu’il retrouve la connaissance de son héritage humain aussi bien. Spock a décidé de retourner sur Terre avec ses camarades pour faire face aux accusations de Starfleet sur la violation du règlement par Kirk dans le sauvetage de Spock (Star Trek IV, « Retour sur Terre »).

La carrière qui a suivi :

Dans les années qui ont suivi, le travail de Spock devenait plus diplomatique que scientifique, même s’il faisait toujours partie de Starfleet. A la demande de l’ambassadeur Sarek, Spock a servi comme envoyé spécial de la Fédération chez le gouvernement Klingon en 2293, préparant le terrain pour les accords de paix de Khitomer avec le chancelier Azetbur (Star Trek VI, « Terre inconnue »). En 2368, Spock s’est rendu secrètement sur Romulus, sur une mission personnelle pour appuyer la cause de la réunification Vulcaine-Romulienne. La disparition de Spock a provoqué une grande consternation dans les autorités de la Fédération, et l’Enterprise D a été chargé de déterminer ses projets et ses intentions. Le contact de Spock sur Romulus était le sénateur Pardek qui est soupçonné d’avoir rencontré Spock pendant la conférence de Khitomer en 2293. Pardek s’est révélé être plus tard un agent du gouvernement conservateur romulien, cherchant à utiliser les initiatives de Spock pour couvrir une tentative d’invasion romulienne sur Vulcain. Après cette tentative, Spock a choisi de rester caché sur Romulus dans l’espoir de continuer la cause de la réunification (Star Trek TNG, « Réunification »). Spock a continué ses activités dans les bas-fond romulien, et en 2369 a aidé à organiser le passage du vice-pro-consul M’Ret à la Fédération. Spock indiquait qu’il croyait que l’évasion de M’Ret aiderait à établir une route d’évasion pour d’autres dissidents romuliens qui vivent en danger pour leur vie (Star Trek TNG, « Le vrai visage de l’ennemi »). Après la mort de son père, Spock a une dernière et innatendu rencontre avec son père Sarek. Avant sa mort, Sarek a effectué une fusion mentale avec Jean-Luc Picard, partageant avec lui ses plus profondes émotions, non embrouillé par la logique vulcaine. Sur Romulus, Picard a permis à Spock d’effectuer une fusion mentale avec lui, et Spock a finalement su l’amour que son père avait pour lui (Star Trek TNG, « Réunification »).

Aussi loin que l’on s’en souvienne, Spock est demeuré sur Romulus. Dans Star Trek TNG, « Sarek », Jean-Luc Picard a noté qu’il a, des années auparavant étant un jeune lieutenant, attendu le mariage du fils de Sarek. Gene Roddenberry a dit qu’il pensait que Picard parlait probablement de Spock, mais il n’y a pas d’évidence que Spock ait jamais été marié. Picard a mentionné dans Star Trek TNG, « Réunification I » qu’il a rencontré une fois Spock avant l’épisode : possibilité au mariage de Spock ? La première apparition de Spock était dans Star Trek TOS, « The cage », le premier pilote de la série TOS. Leonard Nimoy, sous le pseudonyme de « Frank Force« , a fourni la voix de l’ordinateur entendu dans l’ascenseur du vaisseau Excelsior dans Star Trek III. L’assistante de Nimoy, Theresa E. Victor, a joué plusieurs rôles dans les films de Star Trek, incluant une voix sur le pont dans Star Trek II, la voix de l’ordinateur de l’Enterprise dans Star Trek III, et un placeur dans le conseil de la Fédération dans Star Trek IV.

Publié dans : Articles |le 7 mai, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Sa K' Animer |
AME Médias - Vidéo événemen... |
Yes We Cannes : Le site off... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dimanche-moi un Film
| les frères scott
| Harry Potter Fans